L’objectif de cette ouverture de mur porteur

Ouverture d’une baie libre entre deux pièces, mise en place d’une menuiserie extérieure (porte fenêtre Aluminium, bois, PVC), la création d’un passe-plat, la mise en place d’une porte d’accès au jardin, l’agrandissement de pièce de vie en reliant salle et ancienne cuisine, accès au garage que vous venez de faire construire, … Les possibilités sont nombreuses pour aérer, agrandir votre intérieur, votre accès au jardin, l’entrée de votre maison, etc.

L’étendue et la nature des travaux divers de reprise : intervention d’un menuisier pour les reprises « consolidation/réparations » de plancher bois, de parquet massif, d’un carreleur si votre revêtement de sol est en carrelage , d’un plaquiste pour les reprises de placo les habillages liés à l’ouverture du mur porteur, d’un électricien si vous avez des prises ou interrupteurs à déplacer, d’un peintre afin de parfaire la finition …. Une bonne partie des métiers du bâtiment peuvent intervenir pour une simple ouverture de mur porteur tout va dépendre de la configuration, de l’age de votre maison et surtout de la nature de ses murs !!

Ouverture du mur porteur en photos ci-dessous : la motivation principale des clients est d’agrandir leur salon et de déplacer la cuisine après la véranda située sur la gauche de la première photo. La longueur de l’ouverture créée est d’environ 4.50mètres, nous avons privilégié un linteau en béton coulé et armé plutôt qu’un IPN … il est plus facile (et tout aussi solide) de porter des sceaux de béton ( et de vibrer l’ensemble une fois en place) plutôt qu’un morceau de métal de 25 à 30 cm de coté par 4.50 mètres pesant plus de 300 kg env … non ? De plus il est aisé d’habiller un linteau et des jambages en béton avec de la pierre de parement ( par exemple), un IPN un peu moins, quoi que cela reste réalisable !

Vous souhaitez un chiffrage pour une ouverture de mur porteur, une modification de l’implantation de vos pièces par l’abattage d’un mur intérieur :

Avant d’ouvrir un mur porteur…

Avant de créer une ouverture dans un mur porteur (pour agrandir votre cuisine, éclaircir votre salon,réunir 2 pièces en une plus spacieuse, installer une fenêtre..), il convient de définir entre autres la structure du mur, sa constitution, son importance, son état, s’agit-il

  • D’un mur porteur en pierre type « schistes ou schisteuse » (plutôt au sud de Caen)
  • En pierre calcaire (type pierre de Caen, qui demande un soin et un savoir faire particuliers, car la pierre de Caen est souvent débitée en moellons plus ou moins réguliers) et au fil des années en plus ou moins bon état.
  • En briques creuses type monomur ou autres
  • En briques rouges (pleines)
  • En parpaings (agglo creux) récents avec présence d’un chainage, ou parpaings de la SMN (réputés pour leur densité et surtout leur poids !) …
  • En béton banché ( cas particulier nécessitant une étude préalable par un bureau d’études Béton)

Pour ouvrir un mur porteur, 2 méthodes principales

La première consiste à mettre en place un IPN plus ou moins volumineux en fonction de ce qu’il faut soutenir ( ferraille en I) de façon horizontale afin de reprendre les forces exercées par le plancher, le mur situé au dessus du mur qui sera ouvert et d’ancrer l’IPN dans les murs situés de part et d’autre si possible sinon des jambages seront créés de chaque coté ( IPN aussi ou poteaux béton). La seconde méthode consiste à préparer un coffrage dont la taille va varier en fonction de la portée ( comme l’IPN) et à mettre des ferrailles et à couler un béton dans le coffrage comme ce fut le cas sur la photo : Ouverture mur porteur poutre béton en cours de séchage Ci dessus.

La partie la plus importante lors de l’ouverture d’un mur porteur est très certainement l’étayage qui se doit d’être très précis si vous ne voulez pas voir travailler les éléments qui restent en place : plancher, mur situé au dessus, …

Le prix de cette modification

Un point important… le prix de votre future ouverture sera directement proportionnel à sa taille, à la structure de votre « mur porteur » (pierre de Caen, brique creuse, agglo …), à l’épaisseur du mur porteur, à la quantité de gravats à évacuer ainsi que la méthode d’évacuation (manuelle ou mécanisée). Le mètre linéaire pour une hauteur approximative de 1.8 m à 2 mètres ouvert/démoli commence aux environs de 500,00 € ou 600,00 € HT (la TVA est, en principe à 10 %, sur ce type d’ouvrage) sur des matériaux simples ne nécessitant pas un étayage lourd, une manutention longue et fastidieuse, un accès chantier délicat, et se termine à …??

Précautions avant d’ouvrir un mur porteur

la modification de ce mur porteur pourra être envisagée en portant une attention particulière sur

  • Le type de mur porteur (intérieur ou extérieur), sa nature (simple ou double paroi…) et de son mode de montage
  • Les charges que ce mur porteur reprend (son rôle dans la structure de la maison)
  • Les fonctionnalités techniques qui peuvent être impactées par cette modification (thermique, incendie…)
  • La structure actuelle du mur porteur et la manière dont il « travaille » (y compris aux niveaux inférieurs et supérieurs…),
  • le mode de poussée des planchers…
  • Le comportement futur de la structure porteuse du fait de sa modification
  • Les chaînages horizontaux et verticaux à prévoir, leur liaison éventuelle avec la structure existante
  • Le type et la géométrie des ouvrages complémentaires à prévoir (appuis, glacis, linteaux…)
  • Le mode de confortement de la structure à prévoir pendant la réalisation du chantier
  • La nature des revêtements (sol et murs) de part et d’autre du mur, les possibilités de reprise et/ou les travaux de finitions à prévoir


Photos ci-dessus à partir de « Façade maison avant ouverture porteur » l’ouverture créée a une taille d’environ 4.10 mètres de Hauteur x 2.40 m de large, cette ouverture de façade a été créée afin d’accueillir un châssis composé en Aluminium (bi coloration) de couleur gris anthracite ( Ral 7016) à l’extérieur et blanc à l’intérieur (plus simple pour la décoration future, le blanc passe partout !), de plus le plancher en béton a été ouvert et consolidé afin d’accueillir ultérieurement un escalier et libérer de l’espace tout en rendant la pièce de vie très très lumineuse.

Démolition d’un mur porteur

Démolir des cloisons, murs (porteurs ou non) est une tâche qui ne doit pas être prise à la légère car elle peut être lourde de conséquences : fissures, effondrement, … Quelle que soit la nature de votre habitation, il est souvent nécessaire de bien connaître les techniques du bâtiment afin de mesurer les conséquences d’une démolition même partielle,…

Un cas particulier, les immeubles régis par un syndic de copropriété

La première chose à faire est de demander l’autorisation au syndic de copropriété concerné avant d’attaquer une ouverture quelconque, que ce soit dans un mur porteur, dans un plancher béton (dès que l’on touche à la structure de la copropriété d’ailleurs), ou encore pour un plancher bois si vous souhaitez réunir 2 appartements en un duplex (mais dans ce cas les travaux sont nettement moins lourds: pas ou peu de temps de séchage, matériaux légers, peu d’effets sur la structure de l’ensemble…).

Pour votre ouverture de mur porteur ou votre création de trémie (dans un plancher béton) le recours à un bureau d’études techniques peut être plus que souhaitable (étude des structures,…) si vous ne voulez pas de mauvaises surprises…

Vous souhaitez un chiffrage pour une ouverture de mur porteur, une modification de l’implantation de vos pièces par l’abattage d’un mur intérieur :